Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Les radicalisations. Culture et postmodernité

Résumé : Démarrer l’avant-propos d’un numéro des Quaderni consacré à la place des technologies numériques dans les radicalisations par une citation de Paul Valéry sur la force de l’État peut sembler décalé si on inscrit ce type d’engagement sous le regard exclusif de la sociologie de l’action collective et des formes de socialisation relation­nelle. La tonalité générale de ce dossier consiste à conjuguer les acquis de ces approches en saisis­sant sous un angle culturel la radicalisation entendue comme un processus [Steiner et Önnerfors, 2018] cognitif et politique1. En d’autres termes, il s’agit d’appréhender la notion de radicalisation comme un univers de sens, fixateur de normes et de valeurs, ou plutôt de contre-valeurs, de contre-récits, face au récit démocratique et plus singuliè­rement, de la citoyenneté républicaine. Ce constat suppose dès lors d’intégrer les organisations et la matérialité – les nouveaux médias numériques notamment – mobilisées dans les entreprises de radicalisation, comme des composants essentiels de cette culture. La transmission de cette culture engage un certain type de défiance vis-à-vis du socle républicain et des États-nations. [Premier paragraphe]
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03399650
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Sunday, October 24, 2021 - 5:29:20 AM
Last modification on : Thursday, September 22, 2022 - 2:32:34 PM

Identifiers

Citation

Virginie Tournay, Julien Giry, Emmanuel Taïeb. Les radicalisations. Culture et postmodernité. Quaderni, 2018, Logiques numériques des radicalisations, 95 - Hiver 2017-2018, pp.5-12. ⟨10.4000/quaderni.1134⟩. ⟨hal-03399650⟩

Share

Metrics

Record views

13