Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Illégalismes et droit de la société marchande, de Foucault à Marx

Résumé : La propriété des biens immatériels, c’est-à-dire le droit pour les auteurs et leurs producteurs d’exclure les À partir d’une lecture critique de Foucault, cet article revient sur l’un des premiers textes de Marx, consacré au vol de bois mort, pour analyser les liens entre le régime pénal de la sanction du vol de bois et le régime civil de la transformation de la propriété, entre la production des illégalismes et les métamorphoses de la société civile. Il en tire une vision synthétique du patrimoine considéré comme un « corps juridique artificiel », avant d’apporter un éclairage saisissant sur l’incarcération de masse qui caractérise notre époque, où il suggère de voir un moyen de contrôler des populations paupérisées, caractérisées par un « patrimoine vide ».
Mots-clés : Droit (Philosophie)
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03399270
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, October 23, 2021 - 11:27:55 PM
Last modification on : Monday, February 14, 2022 - 4:20:02 PM

Identifiers

Collections

Citation

Mikhaïl Xifaras. Illégalismes et droit de la société marchande, de Foucault à Marx. Multitudes, 2015, 59, pp.142 - 151. ⟨10.3917/mult.059.0142⟩. ⟨hal-03399270⟩

Share

Metrics

Record views

25