Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Quelles réformes de l'imposition sur le capital pour les hauts revenus ?

Résumé : L’imposition du patrimoine des ménages et de leurs revenus est un sujet sensible qui oppose traditionnellement la gauche et la droite. Ainsi, plusieurs candidats à la primaire de la droite et du centre ont proposé d’adopter une taxation proportionnelle et libératoire sur les revenus du capital, qui se différencierait de la taxation progressive des revenus du travail. Ils se sont pour la plupart prononcés pour la suppression de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Il est vrai que la France se caractérise par un niveau élevé de prélèvements sur le capital : elle est le deuxième pays de l’UE ayant le plus fort taux moyen de prélèvement sur le capital derrière le Luxembourg. Cette taxation diffère cependant selon les types de revenus. Si l’on compare la taxation pesant sur les revenus du capital et celle pesant sur le travail, on constate que les intérêts, les revenus fonciers, les dividendes et les plus-values, s’ils sont taxés, le sont à des taux marginaux supérieurs proches des taux qui frappent le travail. Les deux grands absents de la taxation du capital sont le logement principal (et les plus-values réalisées sur celui-ci) et les plus-values non réalisées. Ces constations conduisent à des principes de réforme de la fiscalité du capital en faveur d’une plus grande neutralité fiscale
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03399100
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, October 23, 2021 - 7:51:14 PM
Last modification on : Tuesday, May 10, 2022 - 11:44:03 AM

Identifiers

Collections

Citation

Guillaume Allegre, Céline Antonin, Henri Sterdyniak, Vincent Touze. Quelles réformes de l'imposition sur le capital pour les hauts revenus ?. OFCE Policy Brief, 2016, pp.1 - 12. ⟨hal-03399100⟩

Share

Metrics

Record views

11