Gouvernement personnel et gouvernement institutionnalisé de la charité - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2015

Gouvernement personnel et gouvernement institutionnalisé de la charité

(1) , (2)
1
2

Abstract

En 1996, l’oued Bouskoura – dont le cours a été détourné dès les années 1920 par les services du protectorat autant pour permettre une urbanisation accélérée que pour consolider le mythe de sa puissance sans limite – s’est rappelé au souvenir des Casablancais en inondant les quartiers populaires de Bouchentouf, El Fida, Derb Soltane et Boujdour. Des dizaines de maisons se sont effondrées et des centaines de familles ont passé des mois sous des tentes ou dans des écoles. Alors que la frénésie réformiste atteignait le royaume et qu’une révision consensuelle de la Constitution ouvrait de nouvelles perspectives à la participation de l’opposition au pouvoir, concrétisant pour la première fois en termes politiques cet élan réformateur, les inondations ont conduit les pouvoirs publics à dépasser la problématique de la gestion urbaine pour poser la question de la responsabilité de l’État. La transformation est fondamentale...
Not file

Dates and versions

hal-03398676 , version 1 (23-10-2021)

Identifiers

Cite

Béatrice Hibou, Mohamed Tozy. Gouvernement personnel et gouvernement institutionnalisé de la charité : L’INDH au Maroc. L’État d’injustice au Maghreb. Maroc et Tunisie, Centre de recherches internationales, pp.379 - 428, 2015. ⟨hal-03398676⟩
22 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More