HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Les politiques d'immigration aux États-Unis : entre ouverture et impuissance

Résumé : Nation d’immigrants en vertu de leur mythe fondateur, les États-Unis se singularisent par le fait que la prise de conscience et l’affirmation du rôle déterminant de l’immigration dans la formation de la communauté nationale précèdent et légitiment à la fois leur constitution en tant qu’entité politique souveraine. D’emblée, les restrictions imposées à l’émigration à destination des colonies américaines ainsi qu’à la naturalisation des étrangers y résidant figuraient en bonne place dans la liste des griefs envers le roi d’Angleterre George III inscrits dans la Déclaration d’indépendance de 1776. Par la suite, la singularité et l’identité même du peuple américain ont souvent été définies en référence à la pluralité originelle de ses composantes, comme en témoignent la devise E pluribus unum qui figure sur le Grand Sceau des États-Unis, ou encore les descriptions enflammées de ce pays comme lieu de la fusion des « individus de toutes les nations […] dans une nouvelle race » (St. John de Crèvecœur). Aux côtés de l’individualisme comme valeur et de la méfiance envers le pouvoir étatique comme principe politico-institutionnel, la centralité d’un fait migratoire largement perçu comme une source de perpétuelle revitalisation apparaît donc comme l’un des principaux traits distinctifs de l’expérience américaine. Cela se traduit par l’inexistence d’une formation politique fondée sur l’hostilité à l’immigration – à la différence de ce que l’on observe dans un certain nombre de pays européens –, mais aussi par l’échec global des mouvements néorestrictionnistes depuis le tournant majeur qu’a constitué la législation de 1965...
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03398164
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 10:57:58 PM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:42:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

Daniel Sabbagh. Les politiques d'immigration aux États-Unis : entre ouverture et impuissance. Christophe Jaffrelot; Christian Lequesne. L'Enjeu mondial. Les migrations, Presses de Sciences Po, pp.187 - 194, 2009, 9782724611311. ⟨hal-03398164⟩

Share

Metrics

Record views

3