Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Un train peut en cacher un autre

Résumé : La vogue de l’expression « pays émergents » renvoie à un phénomène précis et, davantage encore, à une tendance plus large qui donne son caractère à la phase actuelle des relations internationales. Le phénomène précis qui est le point de départ de ce volume est économique. Il s’agit de la croissance spectaculaire d’un certain nombre de pays se détachant des pays du Sud, en voie de développement, pour devenir de grandes puissances économiques qui se rapprochent de celles du Nord ou de l’Ouest sans pour autant se confondre avec elles. Ces pays mettent en cause la structure dualiste du système économique international, ce qui apparaît nettement dans les négociations de l’OMC : leur rhétorique se rapproche souvent de celle des pays du Sud, mais leurs dimensions et leurs intérêts les amènent parfois à des positions proches de celles des pays du Nord, parfois à leur faire concurrence, parfois à y investir et à jouer un rôle essentiel dans leur équilibre et dans celui de l’économie mondiale.

Mais ce phénomène, révolutionnaire en lui-même, est loin d’épuiser la nouveauté du paysage mondial actuel. Il y a d’autres manières d’émerger, pour les États, que la puissance économique. Depuis la disparition de Saddam Hussein comme un leader régional en puissance, l’Iran émerge, promu par les États-Unis au rang de principale menace. Le Venezuela d’Hugo Chávez émerge comme leader d’une coalition anti-américaine. Au-delà de la montée en puissance nouvelle de certains États, on observe surtout un sentiment général d’incertitude et d’imprévisibilité qui donne à la classe actuelle des émergents sa spécificité.

Certes, les relations internationales n’ont jamais été caractérisées par une grande prévisibilité. Mais depuis la fin de la guerre froide et celle des TrenteGlorieuses, les phases se succèdent de plus en plus rapidement. Des tendances lourdes, identifiées par certains depuis des décennies mais allant jusqu’alors dans des directions opposées, se rejoignent aujourd’hui et donnent lieu à des situations d’urgence auxquelles l’humanité doit faire face tout en manquant des instruments et du consensus indispensables pour les affronter. Ce qui émerge, pourrait-on dire, ce sont des emergencies au sens anglais du terme, tandis que les nouveaux acteurs, les nouvelles hiérarchies, les nouvelles solutions remplaçant un ordre ancien de plus en plus fragilisé tardent sinon à émerger du moins à se consolider. Vivons-nous une période de transition vers un nouveau système international ou sommes-nous entrés dans un état de contradiction permanente, entre mobilité incontrôlable des courants et des réseaux et paralysie insurmontable des institutions et de la gouvernance ?
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03393996
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 4:17:28 AM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:42:04 AM

Identifiers

Collections

Citation

Pierre Hassner. Un train peut en cacher un autre. Christophe Jaffrelot. L'enjeu mondial : les pays émergents, Presses de Sciences Po, pp.311 - 320, 2008, 9782724610871. ⟨hal-03393996⟩

Share

Metrics

Record views

6