Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Book sections

Amérique latine, un régionalisme sans effet

Résumé : L'Amérique latine se singularise depuis cinquante ans par son dynamisme en matière de régionalisme. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, et plus encore dans les années 1960, de nombreux accords d’intégration ont été signés, dont certains, en Amérique centrale par exemple, étaient cités des modèles de coopération Sud-Sud. Beaucoup d’observateurs estimaient alors que l’Amérique latine allait enfin réaliser le rêve d’unité qu’elle caressait depuis l’époque des indépendances et la geste de Simon Bolivar, et occuper une place plus importante dans le concert des nations. Dès les années 1970 pourtant, le bilan était amer : paralysie des négociations tarifaires, faible augmentation du commerce intrarégional, non-respect des engagements, implication insignifiante des gouvernements. Les années 1980 et surtout 1990 ont été le théâtre d’une vigoureuse relance, qui a toutefois déçu à son tour. Des agendas de négociation hypertrophiés, des institutions n’incarnant pas l’intérêt général et ne bénéficiant d’aucun transfert de souveraineté, une absence de coordination des politiques macro-économiques, de fréquentes disputes commerciales, des unions douanières très incomplètes sont quelques-uns des griefs les plus souvent évoqués.

Les années 2000 ne semblent pas fondamentalement changer la donne. Des volontés politiques de voir l’intégration progresser s’expriment souvent et débouchent parfois sur des réformes importantes, mais l’Amérique latine semble avoir bien des difficultés à faire émerger un intérêt collectif et les institutions capables de le prendre en charge.

Peut-on toutefois considérer que le régionalisme en Amérique latine permet à certains de ses pays émergents, notamment le Brésil et le Mexique, d’acquérir un surcroît d’influence sur la scène internationale ? Nous verrons que ces deux pays, pour des raisons au demeurant différentes, n’assument pas un leadership régional. Seul le Venezuela parvient, grâce à sa diplomatie pétrolière, à jeter les bases d’un nouveau régionalisme et à se projeter sur la scène internationale comme leader du combat anti-impérialiste.

Ce chapitre fait le point sur l’évolution des grands accords d’intégration du continent américain (Mercosur, Communauté andine, Système d’intégration centraméricain et Accord de libre-échange nord-américain), pour analyser la compatibilité entre ces accords et les dispositifs concurrents de gouvernance hémisphérique en construction depuis le sommet des Amériques de Miami en 1994 et la proposition d’une Alternative bolivarienne pour les Amériques.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03393972
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 4:12:53 AM
Last modification on : Tuesday, February 1, 2022 - 10:42:02 AM

Identifiers

Collections

Citation

Olivier Dabène. Amérique latine, un régionalisme sans effet. Christophe Jaffrelot. L'enjeu mondial : les pays émergents, Presses de Sciences Po, pp.187 - 196, 2008, 9782724610871. ⟨hal-03393972⟩

Share

Metrics

Record views

6