L’insoutenable légèreté de la chance : trois sources d’excès de confiance dans la possibilité de contrôler les crises nucléaires - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2019

L’insoutenable légèreté de la chance : trois sources d’excès de confiance dans la possibilité de contrôler les crises nucléaires

(1)
1

Abstract

Le 25 novembre 2016, Fidel Castro décède. Il était le dernier chef d’État vivant ayant participé à la crise nucléaire de 1962, largement considérée comme le moment où l’humanité a été la plus proche de la guerre nucléaire. Avec lui, nous avons perdu un lien direct avec l’expérience de la peur intense d’une guerre nucléaire imminente ainsi que l’enseignement du rôle crucial de la chance dans la préservation du monde contre la dévastation nucléaire. Désormais, notre interprétation du danger de la crise la plus dangereuse de l’histoire de l’ère nucléaire est radicalement détachée de l’expérience directe au plus haut niveau de décision...
Fichier principal
Vignette du fichier
2019-pelopidas-chapitre1-strategies-nucleaires.pdf (179.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03393692 , version 1 (21-10-2021)

Identifiers

Cite

Benoît Pelopidas. L’insoutenable légèreté de la chance : trois sources d’excès de confiance dans la possibilité de contrôler les crises nucléaires. Thomas Meszaros. Repenser les stratégies nucléaires. Continuités et ruptures, Peter Lang, pp.351 - 384, 2019, 9782807610422. ⟨hal-03393692⟩
19 View
19 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More