Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

La "ville verte" en Chine: entre "enclaves ecologiques" et zones "presque bas carbone"

Résumé : [résumé de l'ouvrage] Géant politique depuis sa création en 1949, la République populaire de Chine est devenue au cours des dernières décennies un géant économique. Quarante ans de croissance à un taux annuel moyen supérieur à 9% l’ont en effet propulsée à la deuxième place mondiale.
Un tel changement de dimension s’est naturellement traduit par une forte dégradation de la qualité de l’environnement. Après des années de déni, Pékin reconnaît désormais la gravité des problèmes écologiques auxquels le pays est confronté. Outre des pertes économiques importantes (villes paralysées lors de pics de pollution, arrêts maladie…), ceux-ci engendrent également un profond mécontentement populaire et une dégradation de l’image internationale de la Chine. In fine, les perspectives économiques de la nation tout entière risquent d’être compromises. Les limites de la nature semblent ainsi se dresser tel un mur devant les ambitions politiques et économiques de l’empire du Milieu.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03393314
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 21, 2021 - 10:10:36 PM
Last modification on : Tuesday, January 18, 2022 - 11:42:03 AM

Identifiers

Collections

Citation

Giulia Romano. La "ville verte" en Chine: entre "enclaves ecologiques" et zones "presque bas carbone". La Chine face au mur de l'environnement ?, CNRS Éditions, pp.223 - 239, 2017, 9782271095152. ⟨hal-03393314⟩

Share

Metrics

Record views

14