Les différentes routes de l'intégration sur une nouvelle terre d'immigration - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Outre-terre. Revue européenne de géopolitique Year : 2014

Les différentes routes de l'intégration sur une nouvelle terre d'immigration

(1)
1

Abstract

L’État belge est aujourd’hui confronté à la gestion d’un double phénomène migratoire. D’une part, malgré l’arrêt officiel de toute nouvelle immigration de travailleurs étrangers depuis 1974, le pays reste soumis à des flux migratoires importants. Au sein de ceux-ci, le profil de la population a fortement évolué depuis les premières vagues migratoires. Surtout, l’immigration qui était dans un premier temps conjoncturelle est devenue structurelle et la Belgique est devenue « terre d’immigration » (partie 1). D’autre part, les autorités politiques doivent également prendre en compte le phénomène de l’« après-migration » car les populations issues de vagues migratoires antérieures sont maintenant implantées de manière définitive et permanente. Ainsi, l’établissement des immigrés et de leurs descendants a fortement contribué à diversifier la société belge, déjà très clivée, et leur présence définitive a conduit à la mise en place de politiques d’intégration différenciées selon les entités fédérées (partie 2). Le petit État qu’est la Belgique, au croisement de l’Europe, avec toutes ses divisions et ses mutations, ressemble de plus en plus à une mosaïque de peuples.
Fichier principal
Vignette du fichier
oute1-040-0333.pdf (132.54 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03393212 , version 1 (21-10-2021)

Identifiers

Cite

Catherine Xhardez. Les différentes routes de l'intégration sur une nouvelle terre d'immigration. Outre-terre. Revue européenne de géopolitique, 2014, 3 (40), pp.333 - 343. ⟨10.3917/oute1.040.0333⟩. ⟨hal-03393212⟩
9 View
17 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More