Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Territoires, politique et pollution

Résumé : "Qu’elle soit vue comme une menace pour la santé humaine, ou celle des écosystèmes, la pollution n’est pas qu’une affaire de spécialistes. Sa dimension politique et sensible en fait un phénomène impossible à ignorer pour écrire l’histoire de notre ère contemporaine, comme l’a montré l’histoire environnementale francophone, emboîtant le pas aux autres historiographies internationales. Bien que le mot ne soit apparu qu’au début du XIXe siècle dans la langue anglaise, et dans le dernier tiers, timidement, dans la langue de Molière, le phénomène est consubstantiel à l’existence d’activités artisanales, industrielles ou même agricoles. On le documente donc facilement à l’aide des Satires du poète Juvénal qui se plaint des embarras et du bruit de Rome, ou des mesures prises par les cités médiévales. Il est désormais bien connu que les villes pré-industrielles n’étaient pas des cloaques infects où l’incurie des citadins engendrait une mortalité effrayante, n’en déplaise aux discours d’innovation radicale produits par les ingénieurs promoteurs des méthodes modernes d’assainissement urbain au milieu du XIXe siècle. Certes, des cadres modernes de gestion de la pollution se stabilisent au moment de l’accélération de la production industrielle et de l’urbanisation. Ainsi, l’historiographie a déjà étudié la mise en place, par le décret napoléonien de 1810, de systèmes d’autorisation des établissements insalubres et de recueil de l’avis de citoyens potentiellement gênés par ces ateliers ou usines, et le recours à des transactions proposées par les industriels pour indemniser les dommages et éviter les procès. Les indemnisations financières sont d’ailleurs une pratique qui se prolonge dans le temps, comme le montre l’exemple de Lacq étudié dans ce dossier. L’attention des premiers hygiénistes s’est également portée vers les pollutions à l’intérieur des espaces de travail, l’exposition aux toxiques utilisés dans l’environnement professionnel ou dans les objets de consommation. Ces sujets sont à nouveau à l’ordre du jour, tant du côté de la qualité de l’air intérieur, par exemple, que de celui des risques associés à tel ou tel produit (glyphosate, néonicotinoïdes). La montée en puissance des études en sciences sociales sur les risques et les nouvelles formes de pollutions est désormais incontestable, avec des travaux nombreux qui utilisent des approches diversifiées : inégalités environnementales, mécanismes de retardement de mise sur l’agenda ou de production d’ignorance, circulation internationale des expériences et des savoirs."
Mots-clés : Pollution
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03387660
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 20, 2021 - 7:24:15 AM
Last modification on : Wednesday, October 27, 2021 - 4:16:44 PM

Identifiers

Citation

Stéphane Frioux, F. Osa. Territoires, politique et pollution. 2021. ⟨hal-03387660⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles