Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Pour une approche comparée du « nombre des fonctionnaires » : propositions à partir du cas des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni

Résumé : Si quantifier c’est « convenir puis mesurer », une difficulté majeure se pose à qui s’intéresse au volume de la fonction publique dans un pays : il n’existe pas toujours de réelles conventions sur ce que serait un « fonctionnaire ». Ajouter une perspective de longue durée complique encore la tâche puisque, selon les configurations politiques et les moyens dont disposent les organismes statistiques, les conventions comme les modalités de mesure varient avec le temps. À tel point qu’il est possible d’affirmer aujourd’hui l’incapacité des historiennes et historiens à quantifier avec précision l’évolution du « nombre des fonctionnaires » dans un pays. Comment, dès lors, envisager une approche comparative des variations de ce nombre dans plusieurs pays ? L’objet de cette note de recherche est de proposer un contournement de cette difficulté à travers la quantification d’une abstraction : celle de la perception de l’évolution du « nombre des fonctionnaires » aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni. [numéro XXXV-2, 2020, paru en juin 2021]
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03260687
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 15 juin 2021 - 10:19:35
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Émilien Ruiz. Pour une approche comparée du « nombre des fonctionnaires » : propositions à partir du cas des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni. Histoire & Mesure, EHESS, 2021, XXXV (2), pp.133 - 170. ⟨10.4000/histoiremesure.13524⟩. ⟨hal-03260687⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17