Every Cloud Has a Silver Lining : Une analyse contextualisée de l’extraterritorialité du Cloud Act - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles La Semaine juridique - Entreprise et affaires Year : 2018

Every Cloud Has a Silver Lining : Une analyse contextualisée de l’extraterritorialité du Cloud Act

Abstract

Le Congrès américain a adopté en mars 2018 le Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act (Cloud Act) qui encadre l’accès par les autorités américaines aux données stockées à l’étranger par les prestataires de services électroniques dans le cadre de procédures pénales. S’il a été vilipendé pour son extraterritorialité, il s’avère qu’une analyse attentive de cette loi, notamment en ce qu’elle permet de tenir compte des exigences des droits étrangers, conduit à nuancer les positions radicales jusqu’alors exprimées. Ce dispositif doit aussi être évalué à l’aune de la proposition de la Commission européenne d’avril 2018 de règlement « E-evidence » qui repose sur des mécanismes similaires. Il en ressort que le Cloud Act, combiné aux initiatives européennes, permet d’envisager un cadre coopératif UE/États-Unis qui poserait les jalons d’un droit global de l’accès aux preuves électroniques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bismuth - 2018 - Cloud Act.pdf (334.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03230089 , version 1 (19-08-2022)

Identifiers

Cite

Régis Bismuth. Every Cloud Has a Silver Lining : Une analyse contextualisée de l’extraterritorialité du Cloud Act. La Semaine juridique - Entreprise et affaires, 2018, 40, pp.35-47. ⟨hal-03230089⟩
68 View
66 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More