Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Les hommes révoltés : Les origines intellectuelles du réformisme en France, 1871-1917

Résumé : Qu’est-ce que le réformisme ? Omniprésent dans le débat politique, le mot clive les gauches françaises en signifiant la trahison de l’idéal. L’opposition binaire entre réforme et révolution est cependant le fruit de controverses oubliées, qui pèsent lourdement sur les débats contemporains. Pour le comprendre, il faut remonter à Commune. Après 1871, le socialisme se définit comme un univers intellectuel autonome dans lequel émerge le réformisme. Pour celui-ci, la révolution ne se gagne ni sur une barricade, ni par un parti de classe. La réforme consiste à planter une graine de socialisme qui fera imploser le capitalisme. Trois décennies durant, cette tradition, souple et mouvante, traverse l’histoire du socialisme et de la République. Des figures sortent de l’ombre, de Brousse à Malon, de Jaurès à Millerand, jusqu’à Albert Thomas. Ce livre démontre la forte cohérence d'une tradition ancienne, originale, occultée depuis la Grande Guerre et la révolution d’Octobre. En revenant aux origines du socialisme français, Emmanuel Jousse donne des clés pour comprendre des enjeux contemporains essentiels pour la gauche française, en ces temps de profonds questionnements sur son identité et son rapport aux réformes. [Résumé de l'éditeur]
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03205630
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 22 avril 2021 - 14:23:47
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Emmanuel Jousse. Les hommes révoltés : Les origines intellectuelles du réformisme en France, 1871-1917. Fayard, pp.465, 2017. ⟨hal-03205630⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13