Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Tels pères, telles mères ? : La production des déviances parentales par la justice familiale québécoise

Résumé : À rebours de la tendance à la démocratisation et à la privatisation des relations familiales, plusieurs travaux soulignent le renouvellement du contrôle institutionnel des familles et montrent que l’importance accordée à la «parentalité » – soit la capacité à éduquer convenablement ses enfants – est un vecteur majeur de responsabilisation voire de criminalisation des parents (Martin 2004 ; Bastard 2006; Commaille 2006). Portant principalement sur la justice des mineurs et la protection de l’enfance (Cardi 2007; Serre 2009; Bernheim et Lebeke 2013), sur les dispositifs de soutien à la parentalité (Bastard et Cardia-Vonèche 2004 ; Chauvière 2008 ; Garcia 2011) et sur les services de puériculture (Serre 1998; Gojard 2010), les recherches empiriques étayant cette analyse insistent sur la triple différenciation des parents, sociale, genrée et selon l’origine nationale, qu’induisent les interventions légitimées par cette catégorie d’action publique. [Premier paragraphe]
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03163149
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 9 mars 2021 - 10:10:16
Dernière modification le : dimanche 4 juillet 2021 - 03:24:49

Identifiants

Collections

Citation

Emilie Biland-Curinier, Gabrielle Schütz. Tels pères, telles mères ? : La production des déviances parentales par la justice familiale québécoise. Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2014, pp.26 - 46. ⟨10.3917/gen.097.0026⟩. ⟨hal-03163149⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9