Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Fonction publique territoriale : de la mobilité interne à la mobilité spatiale ?

Résumé : Au contraire de leurs homologues de l’État, les trajectoires des agents des collectivités territoriales ont longtemps été marquées par la stabilité, plutôt que par la mobilité spatiale. Cet article revient sur ce modèle de recrutement et de carrière au local et analyse sa remise en cause contemporaine, au moyen d’une analyse quantitative et qualitative de dossiers du personnel d’une petite ville. La montée en puissance de la mobilité géographique est concomitante de la raréfaction de la mobilité sociale en cours de vie active. Toutefois, la majorité des agents publics de cette ville demeurent ancrés localement. Pour comprendre la percée limitée de cette mise en mobilité des carrières professionnelles, l’article repère ses coûts et bénéfices inégaux selon des facteurs générationnels, sociaux et genrés. [Résumé éditeur]
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-03129929
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 3, 2021 - 11:03:08 AM
Last modification on : Sunday, July 4, 2021 - 3:25:07 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Emilie Biland-Curinier. Fonction publique territoriale : de la mobilité interne à la mobilité spatiale ?. Travail et Emploi, DARES, 2011, pp.53 - 66. ⟨10.4000/travailemploi.5328⟩. ⟨hal-03129929⟩

Share

Metrics

Record views

24