Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Anti-Crisis : Penser avec et contre les crises?

Résumé : Sur quels fondements épistémiques l’état de « crise » peut-il être déclaré ? Quel rapport un tel diagnostic entretient-il avec nos représentations de l’histoire, du fonctionnement routinier des organisations et des marchés ? Ces questions sont au coeur des recherches de Janet Roitman, professeure d’anthropologie à la New School for Social Research de New York City, après avoir été chercheuse au CNRS (Institut Marcel Mauss/CNRS-EHESS). Ses travaux portent une attention particulière aux objets économiques et aux formes d’émergence du politique. Spécialiste des études africaines, elle a principalement travaillé sur l’Afrique centrale (Cameroun, Nigeria, Tchad). Elle a notamment analysé la co-construction des modes de citoyenneté et de régulation économique dans son ouvrage Fiscal Disobedience: An Anthropology of Economic Regulation in Central Africa 2. À partir d’une étude de la fiscalité dans une zone caractérisée par des échanges non régulés et des mobilités transfrontalières, cet ouvrage éclaire la formation de nouvelles figures de la régulation économique, et la manière dont les structures étatiques perdurent malgré (ou grâce à) la prolifération de réseaux non régulés, mettant ainsi en cause les analyses en termes d’« État failli » ( failed state) ou de « crise étatique ». [Premier paragraphe de l'entretien]
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02981575
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 28 octobre 2020 - 09:57:08
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Janet Roitman, Sara Angeli-Aguiton, Lydie Cabane, Lise Cornilleau. Anti-Crisis : Penser avec et contre les crises?. Critique internationale, 2019, 4 (85), pp.107 - 121. ⟨10.3917/crii.085.0107⟩. ⟨hal-02981575⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50