Hitler, les 'Protocoles des Sages de Sion' et 'Mein Kampf' : antisémitisme et conspirationnisme - Archive ouverte HAL Access content directly
Books Year : 2020

Hitler, les 'Protocoles des Sages de Sion' et 'Mein Kampf' : antisémitisme et conspirationnisme

(1)
1

Abstract

Lorsqu’il découvre les Protocoles des Sages de Sion, au début de l’année 1920, Hitler ne doute pas qu’il se trouve en présence d’un document révélant le programme secret des hauts dirigeants juifs, visant à devenir les maîtres du monde. Sa lecture de ce faux document lui donne un modèle d’interprétation de la révolution bolchevique. À partir du printemps 1920, il utilise le mythe répulsif du «bolchevisme juif», qui s’ajoute à la représentation du Juif comme maître de la finance internationale. Pour Hitler, lire les Protocoles, c’est apprendre à connaître les Juifs, comprendre leurs stratégies et les buts qu’ils poursuivent. C’est aussi expliquer la marche du monde par ses causes cachées. C’est enfin se protéger contre «le Juif», voire commencer à gagner le combat en démontant ses «mensonges ». Les thèmes conspirationnistes de ce faux, utilisé massivement par les services de propagande du Troisième Reich jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, structurent définitivement l’idéologie nazie. [Résumé éditeur]
Not file

Dates and versions

hal-02969514 , version 1 (16-10-2020)

Identifiers

Cite

Pierre-André Taguieff. Hitler, les 'Protocoles des Sages de Sion' et 'Mein Kampf' : antisémitisme et conspirationnisme. Presses Universitaires de France, pp.256, 2020, Hors Collection. ⟨hal-02969514⟩
97 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More