Du décor à l'image. Les chefs décorateurs de cinéma face à l'extension de la postproduction - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2019

Du décor à l'image. Les chefs décorateurs de cinéma face à l'extension de la postproduction

(1)
1

Abstract

« La force du film réside dans le mélange d'imagination et de réalité, dans le caractère réel de cet imaginaire, dans le caractère imaginaire de ce réel » écrivaient les sociologues Georges Friedmann et Edgar Morin (Friedmann et Morin, 1952). Ceci vaut pour les personnages mais aussi pour les décors dans lesquels ils évoluent. Simple silhouette ou véritable personnage du film, le décor de cinéma fournit une image réaliste ou imaginaire d’un espace en trois dimensions, qui fixe une ambiance, qualifie ceux qui vont l’habiter ou le traverser le temps du film. Mais le décor, tel qu’il apparaît sur l’écran, a lui-même pour support des structures matérielles « réelles », construites ad-hoc ou travaillées sur l’image ou une composition de deux ou trois de ces modes. Le passage à l’image numérique a favorisé le développement de ce troisième mode. Au moment où les « nouvelles frontières du travail à l’ère du numérique » sont interrogées (Flichy, 2017) notre enquête vise à étudier les recompositions professionnelles induites par le développement du traitement numérique de l’image. [premier paragraphe]
Fichier principal
Vignette du fichier
2019-rot-du-decor-a-l-image.pdf (338.48 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-02959893 , version 1 (26-08-2021)

Identifiers

Cite

Gwenaële Rot. Du décor à l'image. Les chefs décorateurs de cinéma face à l'extension de la postproduction. François Dubet. Les mutations du travail, Éditions La Découverte, pp.43 - 59, 2019. ⟨hal-02959893⟩
21 View
5 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More