Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Radiographie des flux

Résumé : Les mouvements de population Sud-Nord ne sont qu’une partie des migrations dans le monde. Celles-ci dépendent par ailleurs de facteurs structurels qui ne disparaîtront pas demain. Les migrations internationales ont pris un tour nouveau depuis la crise de l’accueil des réfugiés de 2015, liée notamment à la guerre en Syrie, avec l’arrivée de 1,2 million de demandeurs d’asile en Europe fin 2015 et la poursuite des flux subsahariens en Méditerranée, avec son lot de morts aux frontières (32 000 depuis 2000 environ), de centres de tri (les « hot spots ») et de camps, spontanés ou organisés. Migrants et réfugiés sont devenus indissociables d’un contexte global où le monde est entré en mobilité depuis les années 1990, mais où les migrants internationaux ne représentent que 272 millions de personnes.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02951450
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, September 28, 2020 - 4:34:56 PM
Last modification on : Friday, July 2, 2021 - 1:59:53 PM

Identifiers

Collections

Citation

Catherine Wihtol de Wenden. Radiographie des flux. L’économie politique, 2020, 2019/4 (84), pp.8 - 17. ⟨10.3917/leco.084.0008⟩. ⟨hal-02951450⟩

Share

Metrics

Record views

76