La taille des métropoles n’est qu’un bout de l’histoire - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles La semaine de Nancy Year : 2020

La taille des métropoles n’est qu’un bout de l’histoire

(1)
1

Abstract

1ères lignes : D’où vient votre intérêt pour les grandes villes et les métropoles ? « Je suis Breton donc je m’intéresse toujours aux questions territoriales. Quand je suis arrivé à Sciences Po, jeune étudiant venant de Saint-Brieuc, ça a renforcé mon intérêt pour ces sujets à une époque où l’on faisait la décentralisation. Nous sommes dans les années 1980, beaucoup de gens réfléchissent à la remise en cause de la centralisation : comment les territoires vont-ils réagir, se transformer ? Au début, je m’intéresse plutôt aux territoires ruraux et aux petites villes puis, assez vite, je comprends que, contrairement à ce qu’on disait sur la fin des villes, on est en train de voir un retournement : ce sont plutôt les capitales régionales qui deviennent dynamiques.
Not file

Dates and versions

hal-02948234 , version 1 (24-09-2020)

Identifiers

Cite

Patrick Le Galès. La taille des métropoles n’est qu’un bout de l’histoire. La semaine de Nancy, 2020, 532, pp.4 - 5. ⟨hal-02948234⟩
29 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More