Compétence et graphologie - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2005

Compétence et graphologie

(1)
1
Emmanuelle Marchal

Abstract

Bien qu’elle soit périodiquement remise en question, l’utilisation de la graphologie comme méthode d’évaluation des compétences, fait preuve d’une étonnante résistance (Marchal, 2005). Les points de vue les plus complaisants émanent tantôt des praticiens eux-mêmes, tantôt des recruteurs qui y font appel. Ils mettent l’accent sur le caractère pragmatique d’une méthode qui fait ses preuves depuis des décennies et sur la nécessité de sa maîtrise par des graphologues bien formés et patentés. Utilisée à bon escient, elle permettrait de conseiller les recruteurs dans la phase finale de la sélection, de guider les personnes en reconversion ou lors de bilans de compétences, d’aider les chômeurs dans leur démarche de recherche d’emploi. Elle pourrait même permettre de repêcher des candidats aux parcours atypiques, de « sauver des candidatures » habituellement rejetées à la lecture des seuls CV. Insensibles à ces arguments, les détracteurs de la méthode font état d’autres usages. Ils l’assimilent parfois aux pratiques occultes et mettent l’accent sur l’exception française : alors même qu’elle est interdite dans de nombreux pays, les entreprises continuent d’y avoir recours pour recruter. Les tris de candidatures opérés grâce aux « flash » graphologiques sont particulièrement dangereux et aléatoires, leur attrait venant de ce qu’ils sont effectués en un temps record et pour un coût très avantageux. Or, nous disent les psychologues dont la critique est particulièrement virulente, la graphologie a une très faible validité prédictive (Bruchon-Schweitzer, 1987) : c’est donc un instrument inadéquat pour recruter. [premier paragraphe]
Not file

Dates and versions

hal-02937565 , version 1 (14-09-2020)

Identifiers

Cite

Emmanuelle Marchal. Compétence et graphologie : La mise en valeur de la personnalité. Emmanuelle Marchal; Marie-Christine Bureau; Emmanuelle Marchal. Au risque de l’évaluation, Presses Universitaires du Septentrion, pp.125 - 148, 2005, 2859399232. ⟨hal-02937565⟩

Collections

SCIENCESPO
13 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More