Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Autre publication

Peur sur la ville : le marché des « safe cities »

Résumé : À Nice, Marseille, Saint-Étienne ou encore Valenciennes, se développent des projets de « safe city », pendant sécuritaire de la « smart city ». Ce terme désigne des dispositifs numériques destinés à lutter contre les dangers de l’espace urbain : vidéosurveillance « intelligente », où l’analyse d’image s’appuie sur des algorithmes de détection de mouvements de foule, de violences, d’intrusion ; des plates-formes dites d’hypervision, comme à Dijon, permettant de gérer ensemble différents services municipaux dont la vidéosurveillance, ou liant analyse de divers fichiers municipaux et nationaux et big data en ligne afin de prévenir les crimes ; forces de l’ordre connectées ; etc. Le développement de projets de « safe cities » peut se comprendre comme la construction d’un marché (numérique) de la sécurité urbaine, auquel contribuent les représentants des pouvoirs publics comme ceux de différentes catégories d'entreprises.
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02736822
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 2 juin 2020 - 18:09:31
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Myrtille Picaud. Peur sur la ville : le marché des « safe cities ». 2020. ⟨hal-02736822⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107