Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Gouverner les frontières comme politique de vie ?

Résumé : Pour limiter la propagation du coronavirus, la plupart des gouvernements a fermé leurs frontières et multiplié les restrictions de circulation. Un des effets notables de la fermeture des frontières est d’avoir placé nombre d’Européens dans une position - certes temporaire - d’immobilité. Rarement, sauf en temps de guerre, les citoyens européens, dont le passeport permet habituellement de visiter autour de 180 pays sans autorisation préalable, ne s’étaient vu imposer de telles restrictions à leur mobilité, aussi bien vers d’autres continents qu’au sein même de l’ Europe. Cette restriction des mouvements revêt ainsi une dimension inédite : elle s’applique aux populations du nord alors qu’elle s’impose en temps normal aux « migrants » du sud.
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02586031
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 15 mai 2020 - 09:50:52
Dernière modification le : mardi 20 juillet 2021 - 14:12:01

Identifiants

Citation

Elisa Benker, Céline Cantat, Shoshana Fine, Virginie Guiraudon, François Gemenne, et al.. Gouverner les frontières comme politique de vie ?. Les Dossiers du CERI, CERI, 2020, pp.en ligne. ⟨hal-02586031⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132