Une association française, féminine et catholique sociale ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2013

Une association française, féminine et catholique sociale ?

(1)
1

Abstract

Cet article interroge l’histoire de la Ligue sociale d’acheteurs en proposant une réflexion méthodologique. Cet article montre que les catégories de pensée sur lesquelles nous pensions nous appuyer au début de ce travail se sont avérées beaucoup plus mouvantes que ce que nous imaginions au départ. Nous pensions travailler sur une association française, féminine et catholique sociale. Mais qu’est-ce qu’une association « française » dans un univers réformateur transatlantique ? Qu’est-ce qu’une association « catholique » et « catholique sociale » si elle s’inspire d’initiatives anglo-saxonnes protestantes, si elle est fondée en collaboration avec des protestants, et si ses fondateurs peuvent être classés, en fonction du moment, parmi les « catholiques libéraux » ou parmi les « catholiques sociaux » ? Enfin, qu’est-ce qu’une association « féminine » qui comprend un grand nombre d’hommes impliqués ? Il peut dès lors être fructueux de réfléchir plutôt en termes de « circulations » : circulations internationales entre les réformateurs des différents pays, circulations entre les religions, circulations enfin entre hommes et femmes.
Not file

Dates and versions

hal-02549142 , version 1 (21-04-2020)

Identifiers

Cite

Marie-Emmanuelle Chessel. Une association française, féminine et catholique sociale ? : L’importance des circulations dans l’histoire de la Ligue sociale d’acheteurs (1900-1914). Autour du fait religieux, Editions Beauchesne, pp.55 - 74, 2013, 9782701020259. ⟨hal-02549142⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More