Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

À qui l'apprentissage donne-t-il du pouvoir ? (France, XIXe siècle)

Résumé : Dans bien des villes françaises du XIXe siècle, l'apprentissage survit à la fin des corporations. Généralement reconnu comme une relation domestique, modelée sur la relation père-fils, l'apprentissage est toutefois aussi un contrat, dont les conseils de prud'hommes doivent faire respecter les dispositions. L'article discute tout d'abord de la fixation des frontières entre apprentissage et domesticité, soulignant que les rapports de pouvoir au sein du ménage du maître ou de la maîtresse sont reconfigurés par l'apprentissage. Il évoque ensuite les figures de l'autorité paternelle bourgeoise (prud'hommes et « patrons » des patronages) qui interviennent dans les rapports entre les apprenti·es, en majorité issu·es de milieux populaires, leurs parents et leurs maîtres·ses. Il mesure enfin les marges de manœuvre que ces jeux de pouvoir ouvraient, ou non, aux apprenti·es.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02455455
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : dimanche 26 janvier 2020 - 11:06:48
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Claire Lemercier. À qui l'apprentissage donne-t-il du pouvoir ? (France, XIXe siècle). Mélanges de l’École française de Rome - Italie et Méditerranée, Ecole Française de Rome, 2019, 131 (1), pp.99 - 113. ⟨hal-02455455⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

69