Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Analyse multidimensionnelle de la classe sociale et de ses effets politiques

Résumé : 1ères lignes : La classe sociale fait partie, avec la religion, des variables « lourdes » dont l’effet sur le vote a été le plus étudié. En Europe, en particulier, les systèmes partisans se sont largement construits sur une base de classe, les partis de gauche prenant en charge les revendications ouvrières et les partis de droite celles des classes moyennes et supérieures [Lipset et Rokkan, 1967]. C’est ce que montrent les travaux fondateurs de David Butler et Donald Stokes pour l’Angleterre [1969 et 1974], de Guy Michelat et Michel Simon pour la France [1977] ainsi que les enquêtes comparatives pionnières comme celles de Robert Alford [1964] et Richard Rose [1974]. Depuis la fin des années 1970, toutefois, ce modèle « sociologique » liant le parti et la classe semble perdre de son pouvoir explicatif. Ce phénomène reflète les changements induits par le passage de la société industrielle à la société postindustrielle, qui perturbent l’équilibre entre les classes et leur rapport au politique.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02404077
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 11, 2019 - 10:22:48 AM
Last modification on : Friday, July 2, 2021 - 1:59:53 PM

Identifiers

Collections

`

Citation

Nonna Mayer. Analyse multidimensionnelle de la classe sociale et de ses effets politiques. Bruno Cautrès; Daniel Boy; Bruno Cautrès; Nicolas Sauger. Les Français : des Européens comme les autres ?, Presses de Sciences Po, pp.153 - 179, 2010, 9782724611618. ⟨hal-02404077⟩

Share

Metrics

Record views

24