Blame Avoidance – Evitement du blâme - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2010

Blame Avoidance – Evitement du blâme

(1, 2)
1
2

Abstract

Pourquoi les politiques publiques sont-elles souvent si difficiles à réformer, même lorsqu’elles sont considérées comme des échecs ? Pour l’expliquer, la théorie de l’évitement du blâme (blame avoidance) s’appuie sur une observation, fréquemment soulignée en psychologie sociale, selon laquelle les individus accordent plus d’importance aux pertes qui les affectent qu’aux gains qui leur sont accordés. En science politique, ce phénomène est appréhendé comme un penchant négatif (negativity bias) des électeurs, plus enclins à rejeter ce qu’on leur fait, qu’à reconnaître ce qui est fait pour eux [Weaver, 1986, p. 373]. Dans cette perspective, le biais négatif des électeurs se répercute sur le comportement des décideurs. Pour bénéficier de la confiance de l’opinion, éviter la sanction de leurs électeurs, donc être réélus, les décideurs politiques choisissent de ne pas apparaître comme responsables des décisions et déploient des stratégies d’évitement du blâme, quitte même à minimiser le crédit politique (credit claiming) qui leur est accordé. En rendant les réformes difficiles, le biais négatif des électeurs et les stratégies d’évitement du blâme conduisent souvent à l’inertie politique. Par exemple, les administrations responsables de la santé publique ou de la mise en circulation des médicaments sont plus promptes à interdire certains produits qu’à prendre des risques, même minimes [Weaver, 1986, p. 376]. Néanmoins, l’évolution de la littérature montre qu’au-delà de l’inertie politique, cette notion peut aussi expliquer le changement. En effet, les stratégies d’évitement du blâme sont précisément susceptibles de neutraliser les conséquences politiques des réformes et de les rendre plus acceptables par les citoyens
Not file

Dates and versions

hal-02404049 , version 1 (11-12-2019)

Identifiers

Cite

Hélène Caune. Blame Avoidance – Evitement du blâme. Sophie Jacquot; Pauline Ravinet; Laurie Boussaguet. Dictionnaire des Politiques Publiques, Presses de Sciences Po, 2010. ⟨hal-02404049⟩
46 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More