Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Une cartographie du populisme : Expériences comparées de la relégation et du sentiment d’injustice

Résumé : Il est désormais avéré que le vote pour les partis ou candidats populistes s’inscrit prioritairement aux marges ou en dehors des grandes aires urbaines. Ce chapitre entend montrer que, si de puissants processus économiques conduisent à une polarisation accrue entre villes et espaces périphériques dans les pays développés, celle-ci ne nourrit pas mécaniquement un vote en faveur des partis populistes. C’est bien par des réseaux sociaux et des formes de sociabilité que l’expérience de la relégation en vient progressivement à nourrir un fort ressentiment contre les villes et leurs habitants. Autrement dit, les facteurs à l’œuvre dans le succès des partis populistes sont profondément ancrés dans des structures sociales territorialisées, qui ne se réduisent pas à de simples dimensions de classe ou d’ethnicité. (premier paragraphe)
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02395230
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 5 décembre 2019 - 12:30:34
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Olivier Borraz. Une cartographie du populisme : Expériences comparées de la relégation et du sentiment d’injustice. Alain Dieckhoff; Christophe Jaffrelot; Elise Massicard. Populismes au pouvoir, Presses de Sciences Po, pp.24 - 29, 2019. ⟨hal-02395230⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

56