Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les violences policières de Gênes 2001. Entre mise à l'épreuve du récit et mise en forme publique

Résumé : Cet article analyse la littérature de témoignage sur les violences de la répression du contre-sommet qui s’est tenu à Gênes en juillet 2001, en parallèle à la réunion du G8. Après avoir rendu compte des différentes composantes du corpus étudié – témoignages journalistiques sur les faits, attestations oculaires et corporelles de la violence, témoignages fondés sur l’expertise, comptes rendus parlementaires, élaborations idéologiques et lyriques – on présente l’unité des structures rhétoriques de dénonciation et justification qui le caractérisent. Par la suite, l’analyse des processus d’élaboration identitaire et de réflexivité du mouvement altermondialiste (entre usages et thématisation de la violence) permet d’introduire la façon dont les récits étudiés doivent être considérés autant comme des attestations de réalité que des épreuves de cohérence narrative, qui participent de la constitution d’une mémoire collective. Alors même que le recours au judiciaire, par la mise en forme affaire des exactions dénoncées, ne s’opère que difficilement face aux stratégies politico-médiatiques d’ensablement.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02387683
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : samedi 30 novembre 2019 - 03:11:11
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Bruno Cousin. Les violences policières de Gênes 2001. Entre mise à l'épreuve du récit et mise en forme publique. Deviance & Societe, Medecine et Hygiene, 2006, 30 (1), pp.67 - 89. ⟨hal-02387683⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

95