Résistible et chaotique, la présidentialisation de l'UMP et du PS - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2014

Résistible et chaotique, la présidentialisation de l'UMP et du PS

(1) , (2)
1
2

Abstract

1ères lignes : Dans son article séminal de 1984 sur les « combinatoires institutionnelles », Jean-Luc Parodi distingue trois traits saillants de l’évolution de la Cinquième République depuis 1962 : la « majoritarisation », la constitutionnalisation et la présidentialisation1. Il estime que ces trois processus sont largement déterminés par la combinaison des caractéristiques institutionnelles originelles et originales du régime : le scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour l’élection des députés, l’élection présidentielle au suffrage universel direct, le droit sans contreseing du président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale (la « dissolution pure »). « Si on accepte l’idée, écrit-il, que l’évolution d’un système institutionnel sera d’autant plus imprévue (c’est-à-dire en d'autres termes liée à des facteurs externes ou conjoncturels) que le système pris alors dans son ensemble sera peu contraignant, et corrélativement d’autant plus inéluctable que le degré de contrainte du système sera plus élevé, l’évolution de la Cinquième République paraît plus proche de l’inéluctable que de l’imprévisible, tant semble maximale et sans équivalent dans l’histoire institutionnelle des régimes pluralistes la contrainte cumulative de ses éléments constitutifs. »
Not file

Dates and versions

hal-02370874 , version 1 (19-11-2019)

Identifiers

Cite

Florence Haegel, Frédéric Sawicki. Résistible et chaotique, la présidentialisation de l'UMP et du PS. Yves Déloye; Alexandre Dézé; Sophie Maurer. Institutions, élections, opinion, Presses de Sciences Po, pp.20 - 39, 2014, 9782724616101. ⟨hal-02370874⟩
40 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More