Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Narendra Modi ou la variante hindou du national-populisme

Résumé : Définir le populisme n’est pas chose aisée et c’est pourquoi il est tentant de dire d’abord ce qu’il n’est pas. De ce point de vue, sa terminaison en « isme » est trompeuse car ce n’est pas une idéologie : il n’est par exemple ni de droite ni de gauche. Il s’agit avant tout, pour reprendre la formule de Pierre-André Taguieff, d’un style politique qui, dans l’histoire – des narodniki russes à Podemos en passant par le « People’s Party » des fermiers américains –, a embrassé les contours de toutes sortes d’idéologies. Cet « isme » se définit par d’autres traits. Les populistes prétendent d’abord – d’où leur nom ! – incarner le peuple. Cette prétention leur donne une légitimité supérieure aux institutions quelles qu’elles soient. Dès les années 1950, le grand sociologue Edward Shils disait des populistes qu’ils présentaient la volonté du peuple comme supérieure aux institutions et à celle des groupes sociaux (dont ils ignorent d’ailleurs l’existence) ; pour Shils « Le populisme assimile la volonté du peuple à la justice et à la morale »... .
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02346950
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 5, 2019 - 10:19:39 AM
Last modification on : Friday, July 2, 2021 - 1:59:53 PM

Identifiers

Citation

Christophe Jaffrelot. Narendra Modi ou la variante hindou du national-populisme. Outre-terre. Revue européenne de géopolitique, Ghazipur Publications, 2019, 2018/1-2 (54-55), pp.42 - 48. ⟨hal-02346950⟩

Share

Metrics

Record views

191