Le décor de cinéma, une fabrique de la vraisemblance - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications The Conversation Year : 2019

Le décor de cinéma, une fabrique de la vraisemblance

(1)
1

Abstract

Aux premiers temps des « théâtres de prise de vues », le cinéma emprunte à la décoration de théâtre privilégiant la toile peinte en trompe-l’œil (parfois mise en mouvement). Mais, souligne Jean‑Pierre Berthomé, rapidement, à partir de 1905, apparaît « un espace de représentation envahi par une foule d’accessoires qui prétendent attester sa réalité ». Progressivement, les décorateurs deviennent « de moins en moins peintres et de plus en plus constructeurs et ensembliers ». [Premier paragraphe]
Not file

Dates and versions

hal-02303626 , version 1 (02-10-2019)

Identifiers

Cite

Gwenaële Rot. Le décor de cinéma, une fabrique de la vraisemblance. 2019. ⟨hal-02303626⟩
93 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More