Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Le décor de cinéma, une fabrique de la vraisemblance

Résumé : Aux premiers temps des « théâtres de prise de vues », le cinéma emprunte à la décoration de théâtre privilégiant la toile peinte en trompe-l’œil (parfois mise en mouvement). Mais, souligne Jean‑Pierre Berthomé, rapidement, à partir de 1905, apparaît « un espace de représentation envahi par une foule d’accessoires qui prétendent attester sa réalité ». Progressivement, les décorateurs deviennent « de moins en moins peintres et de plus en plus constructeurs et ensembliers ». [Premier paragraphe]
Document type :
Other publications
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02303626
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 2, 2019 - 2:32:19 PM
Last modification on : Monday, October 18, 2021 - 11:06:03 AM

Identifiers

Collections

Citation

Gwenaële Rot. Le décor de cinéma, une fabrique de la vraisemblance. 2019. ⟨hal-02303626⟩

Share

Metrics

Record views

101