Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Vie et mort des sciences sociales avec le big data

Résumé : Une troisième génération de sciences sociales doit voir le jour pour assumer la spécificité du monde de données et de traces créées par les réseaux numériques, sans se contenter de prolonger les acquis des sciences de la « société » et de l’« opinion ». Ces entités ont été construites dans une époque donnée dont la généalogie est restituée pour être comparée avec le travail des agences exploitant les traces numériques et pouvant produire toute la réflexivité nécessaire en devenant prédictives. Il est proposé de penser les traces numériques en tant que « répliques » que les sciences sociales doivent suivre avec des méthodes adaptées car elles constituent désormais un nouveau continent du social.
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02285494
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 12 septembre 2019 - 17:31:45
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Dominique Boullier. Vie et mort des sciences sociales avec le big data. Acta sociologica, 2015, pp.19 - 37. ⟨hal-02285494⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

78