Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les violences interpersonnelles et le calcul de leur coût : une synthèse contemporaine entre utilitarisme et droits humains

Résumé : Plusieurs organisations internationales ont fait des « violences interpersonnelles » un problème public ; précisément, une question de santé publique. La Conférence de Pékin (ONU, 1995) illustre symboliquement que cette affirmation se concentre sur les violences subies par les femmes. Ainsi, le « coût des violences interpersonnelles » consiste souvent à calculer le coût des violences « conjugales » ou « envers les femmes ». Ce calcul assemble deux strates complexes : les « violences envers les femmes » demeurent tiraillées entre des logiques diverses, entre mouvements féministes, épidémiologie et santé publique ; par les outils techniques qu’il mobilise, le calcul du coût semble légitimer le dénominateur commun de la santé publique et d’une approche utilitariste. Profondément influencé par la prise en compte d’une valeur de la vie statistique en voie de renchérissement rapide, il place les violences à un confluent (nouveau ? possible ?) des droits humains et de la recherche de politiques publiques efficientes.
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02186323
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 17 juillet 2019 - 11:47:41
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Catherine Cavalin. Les violences interpersonnelles et le calcul de leur coût : une synthèse contemporaine entre utilitarisme et droits humains. Incidence, 2016, pp.207 - 230. ⟨hal-02186323⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77