Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Coutume et usages

Résumé : Ce dictionnaire est un livre d’un genre absolument inédit. En un seul volume, plus de 400 articles croisent le droit privé, le droit public, l’histoire du droit, la philosophie et la théorie juridiques, visant à donner un aperçu des principales branches, des principaux domaines, des grandes institutions (au sens large) dans le long terme de la tradition juridique jusqu’à l’époque contemporaine. C’est cet ensemble qui forme la « culture juridique », une place étant faite aux cultures juridiques d’autres pays, Allemagne, Angleterre, Chine, Etats-Unis, Inde, Japon, même si la culture juridique française est privilégiée. Quelques données : 213 auteurs, 409 entrées d’une longueur moyenne de 20 000 signes ; index des matières (près de 3 000 occurrences ; index des noms des personnes citées (près de 3 500 noms) ; index des principaux textes. * Cet ouvrage n’est certes pas destiné à ceux qui réduisent le droit à un ensemble de prescriptions, à un droit positif en constante évolution et qui s’intéressent uniquement au dernier état des lois, réglements et autres arrêts. Celui qui se contente de connaître le sens actuel des termes se satisfera du Cornu (Vocabulaire juridique), et celui qui souhaite simplement accroître sa connaissance du droit positif trouvera son bonheur dans la collection « Thémis ». Le Dictionnaire de culture juridique s’adresse à ceux dont l’art est devenu un objet de plaisir et de curiosité intellectuelle, aux juristes qui souhaitent joindre la compréhension de la pensée juridique à la connaissance de son état actuel. Les mots du vocabulaire juridique sont en effet issus d’une longue tradition, remontant pour l’essentiel à Rome, mais pas seulement, une tradition marquée par l’évolution des idées humaines. Si un manuel de droit civil décrira le fonctionnement de la responsabilité civile, et le Cornu, le sens communément attribué à ce mot, le lecteur du Dictionnaire de culture juridique apprendra combien cette notion est centrale dans tout système juridique et combien elle est tributaire des représentations que les sociétés se font de l’équité et de l’utilité sociale. Il est en effet difficile à celui qui est né dans une culture juridique donnée de s’abstraire des règles en vigueur dans son univers juridique et de s’interroger sur les principes mêmes sur lesquels reposent implicitement les règles dont il n’a généralement envisagé que l’application aux cas d’espèce. Cet ouvrage s’adresse à ceux qui, juristes ou non juristes, s’intéressent au droit lui-même, à son histoire et à ses fondements. Chaque entrée conduit à la remise en question des concepts fondamentaux du droit, et tous les articles mettent l’accent sur l’évolution historique des concepts pour mieux nous montrer combien les définitions et les solutions les plus généralement admises, à notre époque comme dans le passé, reposent sur une certaine conception des rapports entre les hommes ainsi que sur l’évolution des relations économiques et sociales entre eux. (résumé éditeur)
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02185741
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 16 juillet 2019 - 19:14:06
Dernière modification le : vendredi 30 juillet 2021 - 09:08:21

Identifiants

Collections

Citation

Louis Assier Andrieu. Coutume et usages. Denis Alland; Stéphane Rials. Dictionnaire de la culture juridique, Presses Universitaires de France, 2004, 9782130539360. ⟨hal-02185741⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40