Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Socialiser à la biodiversité à travers la néo-libéralisation de la PAC ? : Les limites bureaucratiques de la conditionnalité et du paiement vert du point de vue des agriculteurs

Résumé : Cet article s’intéresse à deux dispositifs du premier pilier de la Politique agricole commune (PAC), la conditionnalité et le paiement vert, et interroge leur capacité à faire évoluer les rapports cognitifs des agriculteurs à la protection de la biodiversité. L’enquête sur les réceptions de la PAC en France et en Espagne montre que les instruments privilégiés, qui s’intègrent dans le New Public Management, posent plusieurs limites d’ordre bureaucratique à l’évolution des cadres de compréhension des bénéficiaires. Ces limites s’expliquent par le contenu des instruments et par le type de médiation qu’ils occasionnent. Finalement, le processus de socialisation observé est double : les instruments de la biodiversité socialisent au moins autant les agriculteurs à la gouvernance néo-libérale qu’à la protection de la biodiversité.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02184069
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 15 juillet 2019 - 17:52:21
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Citation

Blandine Mesnel. Socialiser à la biodiversité à travers la néo-libéralisation de la PAC ? : Les limites bureaucratiques de la conditionnalité et du paiement vert du point de vue des agriculteurs. Développement durable et territoires, Réseau « Développement durable et territoires fragiles », 2018, 9 (3), pp.Online. ⟨hal-02184069⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73