Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Sortir du pessimisme social. Essai sur l'identité de la gauche

Résumé : La mondialisation serait le péril principal, et le marché, le diable : la gauche, qui incarna longtemps l’espérance, a-t-elle fini par céder au pessimisme social ? Gérard Grunberg et Zaki Laïdi font la généalogie intellectuelle et politique de cette évolution. À rebours des idées reçues, ils mettent en évidence le fait que le marché peut aussi être mis au service de la lutte contre les inégalités et que la mondialisation constitue une chance pour quelques milliards d’individus de sortir du dénuement. La désignation de Ségolène Royal marque-t-elle une inflexion dans le rapport de la gauche au monde ? S’agit-il d’un tournant qui permettra précisément à la gauche de se doter d’une nouvelle perspective ? C’est à ce dernier point que Gérard Grunberg et Zaki Laïdi consacrent un long développement qui constitue une des toutes premières interprétations du ségolisme.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02183960
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 15 juillet 2019 - 17:02:35
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Zaki Laïdi, Gérard Grunberg. Sortir du pessimisme social. Essai sur l'identité de la gauche. Hachette Livre; Presses de Sciences Po, pp.239, 2007, Telos. ⟨hal-02183960⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

36