Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Concourir dans un régime d’abondance : le cas du tsunami de 2004

Résumé : Il peut paraître étrange de s’intéresser au secteur de l’aide internationale humanitaire sous l’angle de la concurrence. Après tout, qu’elles agissent ou non au nom de l’« humanité » comme indiqué dans leur intitulé, les organisations non gouvernementales internationales (ONG) sont le plus souvent à but non lucratif ; qui plus est, leurs missions, bien que vagues et idéalistes, semblent plus ou moins convergentes ou, du moins, compatibles entre elles et sont, en tout cas, trop larges pour être assumées par une seule organisation (par exemple « lutter contre la souffrance, la pauvreté et l’oppression »1). Dès lors, on pourrait s’attendre à ce que la coopération soit un mode de relations privilégié par rapport à celui de la concurrence. De fait, la littérature académique et professionnelle abonde d’efforts pour améliorer les relations entre les acteurs.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-02163241
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 24 juin 2019 - 10:43:55
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Malka Older. Concourir dans un régime d’abondance : le cas du tsunami de 2004. Patrick Castel; Leonie Henaut; Emmanuelle Marchal. Faire la concurrence, Presses des Mines, pp.175 - 192, 2016, 9782356713889. ⟨hal-02163241⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

41