Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Autre publication

Quand surveiller les machines est un travail à part entière

Résumé : Les débats sur la place du travail dans notre société ont un caractère paradoxal. On vante les potentialités de la technique ou on dénonce la domination techniciste, mais on affirme, pour s’en inquiéter ou s’en réjouir, la Au fil du flux Le travail de surveillance-contrôle dans les industries chimique et nucléaire. Presses des Minesdisparition inéluctable du travail. La technique se serait donc émancipée du travail ? Quoi de mieux pour répondre à cette question sans a priori que de revenir à la sociologie de terrain ? C’est ce qu’ont entrepris Gwenaële Rot, professeur des Universités à Sciences Po et chercheuse au Centre de sociologie des organisations, et François Vatin, Professeur de sociologie à l’Université de Paris Nanterre et chercheur à l’IDHES. Ils relatent les résultats dans leur ouvrage “Au fil du flux. Le travail de surveillance-contrôle dans les industries chimique et nucléaire”. Aperçu
Mots-clés : sociologie travail
Type de document :
Autre publication
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01960198
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 19 décembre 2018 - 11:37:21
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Citation

Gwenaële Rot, François Vatin. Quand surveiller les machines est un travail à part entière. 2017. ⟨hal-01960198⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

64