Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La caméra, auxiliaire de l'historien. Archives et récits d'une conseillère agricole

Résumé : La pratique du cinéma documentaire constitue une opportunité pour l’historien de réfléchir et d’enrichir l’ensemble des opérations qui définissent son métier : la critique documentaire, la construction explicative, et la représentation du passé. Le fait de se confronter aux pratiques du cinéma documentaire permet de découvrir et de constituer de nouvelles sources, de mieux comprendre les situations observées et de mettre en regard différents modes d’écriture. Pour développer et articuler ces trois dimensions, je reviens sur mon expérience de réalisation d’un film documentaire, intitulé Le nom des fleurs, au cours de mes années de doctorat d’histoire. La rencontre d’une conseillère agricole qui a animé plusieurs groupes de vulgarisation féminine durant près de trois décennies m’a donné l’opportunité de réfléchir à la réalisation d’un film documentaire sur son parcours professionnel. Le film cherche ainsi à articuler la singularité de l’itinéraire de la conseillère agricole et l’histoire des femmes dans le monde agricole.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01894149
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 12 octobre 2018 - 10:49:26
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Sylvain Brunier. La caméra, auxiliaire de l'historien. Archives et récits d'une conseillère agricole. Études rurales, Éditions de l'École pratique des hautes études, 2017, pp.33 - 52. ⟨hal-01894149⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38