Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les choses du travail

Résumé : S’il est peu aisé de trouver un dénominateur commun aux œuvres produites durant cette époque non achevée de l’art contemporain, l’une de ses caractéristiques distinctives pourrait être de bénéficier d’évolutions technologiques majeures et d’innovations dans la recherche et le développement de matériaux synthétiques à faible coût 1. Si bien que l’on peut former l’hypothèse que l’histoire des techniques, de l’industrialisation, de l’informatisation des tâches laborieuses et, plus globalement, l’histoire du travail, constituent l’épine dorsale de ce temps de l’histoire de l’art. Ainsi, de la matière à la dé-matière, de l’industrie lourde à la mine de bitcoin, tout n’est que question de rapport aux choses. Ces choses du travail que sont les outils, les matériaux, les produits finis, au-delà de la finalité pour lesquelles elles sont manipulées, revêtent avant tout une utilité sociale, comme le montrent les œuvres présentées ci-dessous : elles sont le support tout autant que le péril de l’intégration et de l’identité sociales. (Premières lignes)
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01883165
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, September 27, 2018 - 5:35:40 PM
Last modification on : Saturday, November 13, 2021 - 2:24:08 PM

Identifiers

Collections

Citation

Camille Richert. Les choses du travail. Arts & Sociétés - Lettre du séminaire, Paris, Sciences Po 2018, pp.en ligne. ⟨hal-01883165⟩

Share

Metrics

Record views

55