, On peut également montrer ce qu'elle recèle de mécanismes de domination, mais en aucun cas en niant a priori qu'il puisse exister d'autres cultures que celle-ci. C'est par cette négation qu'apparaît le plus clairement qu'il est dans l'agenda de l'idéologie des droits humains de détruire ces autres cultures. Au vrai, cette forme de pensée unique semble comme la raison au XVIII e siècle, elle est partout, il n'y a qu'elle au monde et ses laudateurs sont « comme des gens qui, ne parlant qu'une langue et ayant toujours parlé aisément, culture des droits humains » mais pour mieux en relever la contingence, l'historicité, la relativité, vol.56

?. ,

. Anthropologue, Ses travaux portent sur l'anthropologie historique des droits occidentaux et occidentalisés. Parmi ses publications récentes : -L'autorité du passé. Essai anthropologique sur la Common Law, 2011.

-. Avocats, Gazette du Palais, Lextenso éditions, 2011.

T. Hippolyte, L. De-la, and F. , Je remercie Werner Gephart pour son accueil érudit et amical au Käte Hamburger Kolleg, Centre for Advanced Studies, de l'université de Bonn. Merci aussi pour leurs précieux éclairages à Jeremy Perelman, p.176, 1986.