Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Compte rendu de l'ouvrage d'E. Lazega, "The collegial phenomenon"

Résumé : Professeur à l’université de Lille, l’auteur propose, bien au-delà d’une étude de cas, un renouvellement de la sociologie économique. Ses hypothèses concernant l’articulation entre niveaux « micro » et « macro », entre stratégies et structures peuvent intéresser tout chercheur en sciences sociales – au-delà de ceux qui se sont toujours demandé ce que fait un avocat d’affaires. Écrit dans un anglais clair et dans une forme très pédagogique, l’ouvrage est fondé sur une étude menée dans un cabinet d’avocats de la côte est des États-Unis, au début des années 1990. Comme le titre l’indique, il s’agit de réfléchir sur une forme d’organisation non bureaucratique, présente en particulier dans des domaines où l’on manipule des connaissances élaborées, dont le monde des pro-fessions libérales. La collégialité, fondée sur une administration souple, voire inexistante, sur des présupposés d’égalité et sur des formes flexibles de collaborations, semble typique de structures d’échelle réduite (quelques dizaines de personnes dans le cas étudié). Mais rien n’interdit de penser que de tels phénomènes apparaissent aussi au niveau local, ou bien dans le cadre d’un travail « matriciel » par exemple, au sein d’organisations plus larges. [Premier paragraphe]
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01693505
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 26 janvier 2018 - 11:42:28
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Claire Lemercier. Compte rendu de l'ouvrage d'E. Lazega, "The collegial phenomenon". Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2003, 1 (50), pp.167 - 168. ⟨hal-01693505⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

140