Transnationaliser la péninsule Arabique : dynamiques locales, régionales et globales - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Arabian Humanities Year : 2017

Transnationaliser la péninsule Arabique : dynamiques locales, régionales et globales

(1) , (2)
1
2
Leila Vignal

Abstract

La notion de « transnational » a émergé dans les années 1970 dans le champ des relations internationales pour décrire les modalités et les espaces d’actions non étatiques dans le cadre d’une « politique mondiale » (world politics). Il s’agissait de rompre avec la vision stato-centrée des trajectoires politiques pour inclure des acteurs non étatiques dans un jeu politique complexe qui ne se déploie plus exclusivement entre les frontières légales et physiques des États-nations. Au-delà ou en deçà de l’État, les nouvelles approches de relations transnationales se sont donc intéressées aux processus, réseaux et pratiques de multiples acteurs sociaux tels que les entreprises, les diasporas, les communautés religieuses, les réseaux scientifiques ou culturels, les syndicats professionnels, les mouvements sociaux — y compris des mouvements contestataires globaux —, les organisations non gouvernementales, etc., qui opèrent selon des modalités et à des échelles spécifiques. De manière diffuse, les pratiques et les stratégies individuelles et collectives des personnes, des consommateurs, des migrants, des professionnels d’un champ, mais aussi la culture des institutions formelles ou informelles qui opèrent de façon transnationale ont été progressivement agrégées à ce concept.

Dates and versions

hal-01675553 , version 1 (04-01-2018)

Identifiers

Cite

Hélène Thiollet, Leila Vignal. Transnationaliser la péninsule Arabique : dynamiques locales, régionales et globales. Arabian Humanities, 2017, 7/2016, ⟨10.4000/cy.3143⟩. ⟨hal-01675553⟩
67 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More