Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

Une diplomatie du respect : le Japon et le multilatéralisme : Trois cas d'étude : l'Assemblée générale des Nations unies, le PNUD et l'AIEA depuis les années 2000

Résumé : Le Japon a mis en place une diplomatie multilatérale très active : contributions financières considérables, visibilité importante dans l’aide au développement, engagement pour le désarmement nucléaire, efforts pour obtenir un siège permanent au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, etc. Cet ouvrage interroge d’abord la place que prend le multilatéralisme dans la diplomatie japonaise, plus particulièrement dans son histoire récente, dans la structure de son ministère des Affaires étrangères et chez ses diplomates. Deuxièmement et à l’inverse, comment peut-on qualifier le rôle que joue le Japon dans la diplomatie multilatérale globale ? L’Assemblée générale des Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) servent ici de cas d’étude pour enquêter sur le « style » japonais. Ainsi, le cadre d’analyse de la diplomatie multilatérale du Japon développé dans cet ouvrage est le concept d’une « diplomatie du respect ». (Résumé éditeur)
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01585160
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 11 septembre 2017 - 11:39:10
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Sarah Tanke. Une diplomatie du respect : le Japon et le multilatéralisme : Trois cas d'étude : l'Assemblée générale des Nations unies, le PNUD et l'AIEA depuis les années 2000. Éditions L'Harmattan, pp.250, 2017, Questions contemporaines. ⟨hal-01585160⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

275