Réseaux et controverses : de l'effet des normes sur la dynamique des structures

Résumé : La problématique des relations entre normes et structures sociales est aussi ancienne que la sociologie elle-même. Dans cet article, nous explorons les effets d’une controverse normative sur l’évolution, au sein d’une organisation, du turn-over relationnel entre les membres et sur la structure relationnelle qui en résulte. Notre illustration et nos analyses s’appuient sur des données empiriques recueillies pour une étude de l’évolution du réseau de conseil entre les juges du tribunal de commerce de Paris. Dans cette enquête, 228 juges (tous juges consulaires élus, provenant du monde des affaires et bénévoles) ont été interviewés sur leurs relations de conseil à l’intérieur du tribunal, mais aussi sur leur raisonnement et manière de prendre des décisions de justice, en particulier sur leur degré de punitivité dans des affaires de concurrence déloyale et d’attribution de dommages et intérêts. L’enquête a été réalisée selon un design longitudinal, avec trois mesures du réseau de conseil obtenues respectivement en 2000, 2002 et 2005. Nous testons statistiquement nos hypothèses sur l’effet des normes sur l’évolution de la structure et sur la dynamique de l’apprentissage intra-institutionnel à l’aide d’un des modèles les plus aboutis dans ce domaine, le modèle dit Siena (Snijders, 2001, 2005). Nos résultats suggèrent que les normes peuvent exercer des effets différenciés sur les comportements, mais seulement au travers d’effets intermédiaires sur la structure sociale. En particulier, dans des organisations caractérisées par une forte centralisation due à la hiérarchie formelle, l’orientation normative de la majorité des individus (ou de sous-groupes) tend à avoir un impact relativement faible sur la structure sociale et les comportements, se limitant à renforcer l’alignement sur les positions de la hiérarchie. Dans le cas présent, les normes sont plutôt liées à la structure à travers l’alignement sur les normes choisies par une élite de leaders d’opinions. D’une manière générale, la sélection relationnelle par les normes semble exercer des effets directs d’autant plus faibles que la hiérarchie formelle est importante dans le contexte organisé. Nous considérons que cette approche de l’apprentissage par alignement épistémique et normatif dans les controverses procure des éléments nouveaux dans l’étude des relations entre normes, structure et comportement.
Type de document :
Article dans une revue
Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2008, 49 (3), pp.467 - 498. 〈https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-1-2008-3-page-467.htm〉. 〈10.3917/rfs.493.0467 〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [41 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01574621
Contributeur : Paola Tubaro <>
Soumis le : mardi 15 août 2017 - 22:35:25
Dernière modification le : lundi 2 octobre 2017 - 15:43:33

Fichier

lazega_publie.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Citation

Emmanuel Lazega, Lise Mounier, Tom A.B. Snijders, Paola Tubaro. Réseaux et controverses : de l'effet des normes sur la dynamique des structures. Revue française de sociologie, Centre National de la Recherche Scientifique, 2008, 49 (3), pp.467 - 498. 〈https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-1-2008-3-page-467.htm〉. 〈10.3917/rfs.493.0467 〉. 〈hal-01574621〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

80

Téléchargements du document

19