Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

OGM : un terme polysémique à l’épreuve de la communication et de l’évaluation

Résumé : L’histoire de l’ingénierie génétique est indissociable de la mise en place d’une politique de gestion des risques. Aussi, les premières normes d’encadrement des manipulations génétiques furent-elles posées dès la fin des années soixante-dix. La notion d’organismes génétiquement modifiés (OGM), à l’origine de débats publics animés depuis plus d’une vingtaine d’années, reste extrêmement polysémique. En effet, l’expression « génétiquement modifié » est moins un terme scientifique qu’une qualification simplificatrice de modifications opérées sur les systèmes biologiques. C’est principalement une catégorie juridique, passée dans le langage courant, qui se superpose mal à la complexité biologique et à la diversité des processus technologiques mis en œuvre. La banalisation de son usage altère la compréhension publique de la pluralité de ses formes et de la proportionnalité qui devrait prévaloir pour l’évaluation des éventuels risques associés aux produits de l’ingénierie génétique. De cela découle des enjeux forts en terme d’information, puis de communication. Le terme OGM devrait reposer sur une définition extrêmement fine et évolutive suivant les techniques. Ainsi, les enjeux communicationnels sont aujourd’hui d’autant plus prégnants que de nouvelles techniques de modification biologique sont susceptibles d’être considérées selon le modèle socio-juridique actuel des OGM, alors que, pour certaines, elles génèrent des organismes qui ne sont pas distinguables de variants naturels. Dès lors, ces pratiques interrogent l’actualité de la définition juridique et les stratégies communicationnelles. Elles mettent également en exergue la polysémie de la notion du « génétiquement modifié » qui recouvre des acceptions différentes selon son usage juridique, biologique ou de sens commun.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01560050
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 7 novembre 2017 - 18:47:17
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53
Archivage à long terme le : : jeudi 8 février 2018 - 14:25:34

Fichier

2015-tournay-ogm-un-terme-poly...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Citation

Virginie Tournay, Jean-Christophe Pagès. OGM : un terme polysémique à l’épreuve de la communication et de l’évaluation. Hermès, La Revue- Cognition, communication, politique, CNRS-Editions, 2015, 3 (73), pp.233 - 243. ⟨hal-01560050v2⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

458

Téléchargements de fichiers

210