Le pouvoir a un genre… - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Informations sociales Year : 2009

Le pouvoir a un genre…

(1)
1

Abstract

Les états des lieux institutionnels et universitaires sur les inégalités entre les hommes et les femmes témoignent de « la conviction que la différence des sexes est une des grandes questions qui traversent les sciences humaines et sociales. Le genre n’est pas un domaine spécialisé, c’est une grille de lecture de la société. Que l’on s’in-téresse à l’école, à l’emploi, à l’immigration, à la famille, à la santé, aux retraites ou à tout autre problème social, le genre est un des axes essentiels de la connaissance, un outil indispensable à l’intelligence du monde social » (Maruani, 2005, p. 12). Ces travaux incarnent à la fois la montée en légitimité du genre, c'est-à-dire des rapports sociaux entre les sexes, comme objet d'étude et le fait que cette notion soit devenue un problème politique, sujet de l’action publique (Sénac-Slawinski et Dauphin, 2006). Simone de Beauvoir affirmait, dès 1949, dans Le deuxième sexe, la nécessité de ne pas réduire la hiérarchie des sexes à un destin figé autour de données biologiques car « elles n'expliquent pas pourquoi la femme est l'Autre ; elles ne la condamnent pas à conserver à jamais ce rôle subordonné » (2001 [1949], p. 71). Immortalisée par la formule « On ne naît pas femme, on le devient » (2001 [1949], p. 13), elle a été pionnière dans l’ana-lyse du genre, notion éclairant les inégalités entre les sexes à la lumière de la construction sociale des rôles « masculins » et « féminins » (Mead, 2006). En questionnant la ligne de démarcation entre les différences dites « naturelles » et les différences construites entre les sexes, le genre dénaturalise les enjeux de pouvoir au cœur des rapports hommes/femmes (Héritier, 1996, 2002 ; Bourdieu, 1998). Cette dénaturalisation est de deux ordres. D'une part, elle questionne le caractère naturel des rôles, des fonctions attribués respectivement aux femmes et aux hommes dans la société et leur dimension hiérarchique. D'autre part, elle interroge les associations établies entre la nature et les femmes, et la culture et les hommes : la femme est-elle à l'homme ce que la nature est à la culture ? [Premier paragraphe de l'article]
Fichier principal
Vignette du fichier
2009-senac-le-pouvoir-a-un-genre....pdf (154.15 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01556807 , version 1 (05-07-2017)
hal-01556807 , version 2 (07-11-2017)

Identifiers

Cite

Réjane Sénac. Le pouvoir a un genre…. Informations sociales, 2009, 1 (151), pp.4 - 7. ⟨hal-01556807v1⟩
142 View
400 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More