Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier

Histoire politique des populations

Résumé : Comment faire l’histoire des populations ? Dans les décennies d’après-guerre, la réponse est fournie par Louis Henry, à l’INED, qui promeut une démographie historique essentiellement statistique, non sans relais de la part de Fernand Braudel et de l’école des Annales. Mais, dans les années 1980, la déconstruction des catégories, inspirée de Michel Foucault, la critique de l’objectivisme, la découverte, par l’histoire de la statistique, des racines idéologiques ambiguës de la démographie (natalisme, eugénisme, volonté de contrôle biopolitique) déstabilisent la discipline. Pour empêcher que la réflexivité ne se substitue à la production de connaissances, sont introduits de nouveaux objets (les institutions) et de nouvelles méthodes (la micro-histoire). À l’ancienne démographie historique succède une histoire sociale et politique des populations. Son objet est la construction simultanée des institutions, des politiques et des savoirs relatifs aux populations. Condorcet, combattu par Malthus; Achille Guillard, inventeur du mot démographie, ainsi, bien sûr, que Maurice Halbwachs ont formalisé la nature « sociale » de la population. À l’opposé des tentations sociobiologiques contemporaines, le lien organique entre population et protection sociale soulève toute la question de l’auto-création de la société.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01537982
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 13 juin 2017 - 11:24:41
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Paul-Andre Rosental. Histoire politique des populations. Paul-Andre Rosental. Armand Colin, pp.320, 2006. ⟨hal-01537982⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

84